Ma prévention des cancers

Comment mettre toutes les chances de mon côté ?

  • 40% des cancers détectés chaque année pourraient être évités en changeant nos habitudes de vie.

    La prévention des cancers passe par trois réflexes :

    1. L’adoption d’habitudes favorables à sa santé,
    2. Le dépistage,
    3. La vaccination contre les infections à l’origine de cancers.

    Faire le point en 3 minutes pour réduire ses risques

    Pour vous aider à connaître les risques liés à votre mode de vie, avoir les bons repères et bénéficier de conseils personnalisés pour agir au quotidien, l’Institut National du Cancer vous propose des informations et des recommandations sur mesure, à partir de ce test en ligne :

    Prévention cancers : le test, 3 minutes pour faire le point 

    Profiter des campagnes nationales de dépistage

    Le dépistage permet d’identifier au plus tôt un cancer pour le traiter à un stade précoce et favoriser les chances de guérison. Il permet même d’en éviter certains, grâce au repérage et au traitement de lésions précancéreuses.

    La Cavimac soutient et participe aux 3 programmes nationaux de dépistage organisé des cancers : colorectal, du sein , et du col de l’utérus.

    jefaismondepistage.e-cancer.fr

    Dépistages cancers

     

    Se faire vacciner contre les infections à l'origine de cancers

    Plus d’un cancer sur six dans le monde est d’origine infectieuse.

    • L'hépatite B est à l'origine de cancers du foie et de l'estomac.

    Le vaccin contre l’hépatite B est obligatoire pour tous les nourrissons, et recommandé jusqu’à 15 ans, ainsi que pour toutes les personnes exposées à un risque accru (immunodéprimées, professionnels de santé…)

    • Les papillomavirus humains sont responsables de cancers du col de l’utérus chez les femmes, du pénis chez les hommes, et de l’anus et de la cavité buccale chez les deux.

    Pour s’en protéger, la vaccination est recommandée pour les filles et les garçons entre 11 et 14 ans, avec un rattrapage possible jusqu’à 19 ans. 

    Pour en savoir plus

    • Dans cette brochure nationale en cliquant ici
    • Dans cette bande dessinée accessible à tous 

     

    • Auprès de l’Institut National du Cancer (INCa) en cliquant ici
    • En téléphonant à Cancer Info Service : 0805 123 124 (service et appel gratuits) du lundi au samedi de 8h à 20h
    • Prenez contact avec vos professionnels de santé : médecins, infirmiers, pharmaciens, sage-femmes… qui sont les plus compétents pour vous apporter des réponses personnalisées à vos interrogations et à votre situation.

Mon dépistage du cancer colo-rectal

  • Le cancer colo-rectal est la 2e cause de décès par cancer en France, avec 17 000 décès et 43 000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année.

    Pourtant, détectés tôt, 9 cancers du côlon sur 10 peuvent être guéris. C’est pourquoi plus de 6 millions de français se font régulièrement dépistés face à ce cancer.

    Si vous êtes invité(e) au dépistage organisé du cancer colorectal, le dépistage comprenant un test et son analyse est pris en charge à 100% par la Cavimac sans avance de frais.

    Pour qui ?

    Le dépistage du cancer colorectal est recommandé tous les deux ans pour les femmes et les hommes âgés de 50 à 74 ans. Si vous êtes concerné(e), vous serez donc invité(e) tous les deux ans au dépistage organisé du cancer colorectal par la Cavimac et l’Assurance Maladie.

    Comment réaliser ce dépistage

    Le dépistage organisé du cancer colorectal s’effectue au moyen d’un simple test, rapide et indolore à faire chez vous. Ce test vise à détecter des traces de sang invisibles à l’œil nu dans les selles.

    Pour effectuer ce dépistage :

    1. Commandez votre test sur monkit.depistage-colorectal.fr après vous être identifié(e) via France Connect pour le recevoir directement chez vous sous le format d’une lettre.

    Ou bien,

    Retirez votre test en pharmacie ou auprès de votre médecin, en présentant votre invitation.

    Quel que soit votre choix, avant la remise du test, des questions vous seront posées sur vos antécédents personnels et familiaux, pour déterminer si vous devez effectuer ce test. Si vous n’êtes pas concerné(e), votre médecin vous orientera vers les modalités de dépistage ou de surveillance adaptées à votre situation.

    1. Réalisez le test chez vous en suivant le mode d’emploi en cliquant ici
    2. Renvoyez votre test dans l’enveloppe prévue à cet effet, le jour même ou le lendemain au plus tard,
    3. Retrouvez cos résultats sur resultat-depistage.fr Vous recevrez également vos résultats par SMS (si votre numéro de téléphone portable a été indiqué dans la fiche d’identification), sinon par courrier sous 15 jours.

    Votre médecin traitant recevra également vos résultats. Si des traces de sang sont retrouvées, le test est dit « positif » (4% des cas). Votre médecin vous adressera alors vers un gastroentérologue pour une coloscopie pour rechercher l’origine du saignement. Dans plus de la moitié des cas, la coloscopie ne décèle aucune anomalie.

    Le test doit être renouvelé tous les deux ans, mais en cas de signes d’alerte entre deux tests, des saignements ou un amaigrissement, une consultation médicale est recommandée.

    Comment signaler ne pas être concerné(e)?

    Pour ne plus recevoir d’invitation à ce dépistage, vous devez renseigner le formulaire suivant et l’adresser à :

    Site de Saisie Unique – Service Médical de l’Assurance Maladie

    CS 70066

    93001 Bobigny Cedex

    Pour en savoir plus

    • Dans ce guide pratique en cliquant ici et à retrouver en anglais, arabe et portugais en cliquant ici
    • Dans cette bande dessinée accessible à tous 

    Auprès de l’Assurance maladie : ameli.fr en cliquant ici

    • Auprès de l’Institut National du Cancer (INCa) en cliquant ici
    • En téléphonant à Cancer Info Service : 0805 123 124 (service et appel gratuits) du lundi au samedi de 8h à 20h
    • Prenez contact avec vos professionnels de santé : médecins, infirmiers, pharmaciens… Ils sont les plus compétents pour vous apporter des réponses personnalisées à vos interrogations et à votre situation.

Mon dépistage des cancers du sein

  • Une femme sur 8 sera confrontée aux cancers du sein au cours de sa vie. 80% des cas se déclarent après 50 ans. Ce cancer est à la fois le plus fréquent et le plus mortel chez les femmes avec plus de 12 100 décès annuels.

    Détecté de manière précoce, un cancer du sein peut être guéri dans 9 cas sur 10, de plus les traitements seront moins lourds, moins longs et beaucoup plus efficaces.

    Si vous êtes invitée au dépistage organisé des cancers du sein, la mammographie de dépistage est prise en charge à 100% par la Cavimac sans avance de frais.

    Pour qui ?

    Dès 25 ans : un examen clinique de vos seins et aisselles est recommandé tous les ans par un professionnel de santé (observation et palpation). De même, il vous est conseillé de surveiller régulièrement votre poitrine par palpation :  pour savoir comment faire, consultez cette bande dessinée accessible à toute affiliées

    .

    Avant 50 ans : si vous avez un risque élevé d’avoir un cancer du sein (antécédant de cancer du sein, par exemple) ou très élevé (prédisposition familiale, par exemple), il est important d’en parler à votre médecin. Il déterminera avec vous la surveillance la plus adaptée à votre situation.

    Entre 50 et 74 ans : un dépistage par mammographie est recommandé tous les deux ans. Vous êtes donc invitée au dépistage organisé du cancer du sein par l’Assurance Maladie et la Cavimac. À ces âges, les femmes ont un risque accru de développer un cancer du sein.

    Après 74 ans : votre médecin prendra en charge avec vous la surveillance la plus adaptée à votre situation.

    Comment réaliser ce dépistage

    Le dépistage organisé des cancers du sein consiste en une mammographie, qui comprend une radiographie des seins suivie d’un examen clinique.

  • A noter :

    Le recueil de votre consentement libre et éclairé, le respect de votre choix et de vos paroles sont indispensables à tout examen, et à tout moment au cours de celui-ci.

  • Pour la réaliser :

    1. A partir du courrier d’invitation reçu, vérifiez que votre situation permet de bénéficier de ce dépistage. Si vous n’êtes pas concernée, votre professionnel de santé vous guidera vers les modalités de dépistage et de surveillance adaptées à votre situation,
    2. Prenez rendez-vous pour une mammographie auprès d’un radiologue agréé de votre choix parmi cette liste,
    3. Lors du rendez-vous, apportez au radiologue : votre courrier d’invitation, votre Carte vitale et les clichés de vos précédentes mammographies,
    4. Le radiologue réalisera 2 clichés par sein (l’un après l’autre, vos seins seront placés entre 2 plaques qui les comprimeront pendant quelques secondes). Puis, il examinera vos seins par observation et palpation. A la fin de la consultation, il vous donnera un 1er résultat à l’oral.
    5. Si aucune anomalie n’est détectée par le radiologue, par sécurité, une seconde lecture de vos clichés sera réalisée par un autre radiologue pour une double relecture.
    6.  Les résultats définitifs vous seront envoyés par courrier, ainsi qu'au médecin de votre choix, sous 15 jours.

    Comment signaler ne pas être concernée?

    Pour ne plus recevoir d’invitation à ce dépistage, vous devez renseigner le formulaire suivant et l’adresser à :

    Site de Saisie Unique – Service Médical de l’Assurance Maladie

    CS 70066

    93001 Bobigny Cedex

    Pour en savoir plus

    • Dans ce guide pratique en cliquant ici, et à retrouver en anglais, arabe et portugais en cliquant ici
    • Dans cette bande dessinée accessible à toutes en cliquant en bas

    , disponible également en Anglais et en Allemand cliquant ici

    • Auprès de l’Assurance maladie : ameli.fr en cliquant ici
    • Auprès de l’Institut National du Cancer (INCa) en cliquant ici
    • En téléphonant à Cancer Info Service : 0805 123 124 (service et appel gratuits) du lundi au samedi de 8h à 20h
    • Prenez contact avec vos professionnels de santé : médecins, gynécologues, sage-femmes, infirmières… Ils sont les plus compétents pour vous apporter des réponses personnalisées à vos interrogations et à votre situation.

Mon dépistage du cancer du col de l’utérus

  • Le cancer du col de l’utérus peut être causé notamment par les papillomavirus humains (HPV). Très courants et très contagieux, ces virus infectent la bouche, la gorge et les zones intimes. Plus de 70% des hommes et des femmes, sexuellement actifs ou l’ayant été, rencontrent ce type de virus au cours de leur vie.

    Toutefois, certains cancers du col de l’utérus ne sont pas liés à ces virus. C’est pourquoi les femmes vierges ou sans rapports sexuels, même depuis longtemps, sont concernées par ce dépistage.

    En effet, le dépistage régulier et la vaccination contre les papillomavirus sont les deux meilleurs moyens complémentaires de lutter contre le cancer du col de l’utérus.

    Si vous êtes invitée au dépistage organisé du cancer du col de l’utérus, l’analyse du frottis de dépistage est prise en charge à 100% par la Cavimac sans avance de frais. Le dépistage permettant d’éviter 90% de ces cancers, plus de 10 millions des femmes se font dépister régulièrement.

    Pour qui ?

    Le dépistage du cancer du col de l’utérus par frottis concerne toutes les femmes, de 25 à 65 ans, y compris celles qui ont été vaccinées contre les papillomavirus (HPV). Si vous n’avez pas effectué le dépistage dans les délais recommandés, vous recevrez une invitation au dépistage organisé du cancer du col de l’utérus.

    De 25 à 30 ans : si lors du 1er frottis, tout est normal, un 2e est réalisé l’année suivante. Si ce 2e frottis est également normal, le 3e est à réaliser 3 ans plus tard.

    De 30 à 65 ans : Si lors du dernier frottis, tout était normal, un frottis est à réaliser 3 après celui-ci, puis tous les 5 ans jusqu’à 65 ans.

    Comment réaliser ce dépistage

    Le dépistage repose sur la réalisation d’un prélèvement de cellules au niveau du col de l’utérus, nommé frottis, visant à détecter s’il y a des cellules anormales ou la présence de papillomavirus.

  • A noter :

    - Le frottis nécessite un toucher vaginal. Si vous n’êtes pas à l’aise avec celui-ci, n’hésitez pas à en parler avec le professionnel de santé.

    - Pour les femmes vierges ou n’ayant plus de rapport sexuel, les professionnels de santé prennent des précautions spécifiques en utilisant notamment du matériel adapté.

    Le recueil de votre consentement libre et éclairé, le respect de votre choix et de vos paroles sont indispensables à tout examen, et à tout moment au cours de celui-ci.

  • Pour réaliser le dépistage :

    1. A partir du courrier d’invitation reçu, vérifiez que votre situation permet de bénéficier de ce dépistage. Si vous n’êtes pas concernée, votre professionnel de santé vous guidera vers les modalités de dépistage et de surveillance adaptées à votre situation,
    2. Prenez rendez-vous auprès d’un gynécologue, d’un médecin généraliste, d’une sage-femme, d’un centre de santé, d’un centre mutualiste, d’un centre de planification, ou d’un hôpital,
    3. Apportez votre invitation au rendez-vous. Lors de celui-ci, le professionnel de santé vous demandera de vous mettre en position gynécologique et il prélèvera délicatement des cellules au niveau du col de l’utérus,
    4. Après quelques jours, vous recevrez les résultats.

    Si besoin, le professionnel de santé vous invitera à des examens complémentaires et vous orientera vers un spécialiste le cas échéant.

    Comment signaler ne pas être concernée?

    Pour ne plus recevoir d’invitation à ce dépistage, vous devez renseigner le formulaire suivant et l’adresser à :

    Site de Saisie Unique – Service Médical de l’Assurance Maladie

    CS 70066

    93001 Bobigny Cedex

    Pour en savoir plus

    • Dans ce guide pratique en cliquant ici et à retrouver en anglais, arabe et portugais en cliquant ici
    • Auprès de l’Assurance Maladie : ameli.fr en cliquant ici
    • Auprès de l’Institut National du Cancer (INCa) en cliquant ici
    • En téléphonant à Cancer Info Service : 0805 123 124 (service et appel gratuits) du lundi au samedi de 8h à 20h
    • Prenez contact avec vos professionnels de santé : médecins, gynécologues, sage-femmes, infirmières… Ils sont les plus compétents pour vous apporter des réponses personnalisées à vos interrogations et à votre situation.
    • Dans cette bande dessinée accessible à toutes en cliquant en dessous

       

Haut de page